Spirale Tente RougeOn me demande souvent comment faciliter une tente rouge. J’ai envie de dire « osez », en toute humilité et en ayant confiance en vous.
Une première étape serait sans doute de pouvoir assister soi-même à une première tente rouge afin d’en profiter et d’en saisir tout ce que cela peut apporter. Mais il est bien sûr possible de se lancer sans en avoir fait auparavant. Chaque tente rouge est différente, chaque tente rouge est « à inventer ».

Dans les tentes rouges que je facilite, je souhaite transmettre « l’ambiance » des premières tentes rouges de Doulas de France : un espace où chacune peut se sentir libre de se confier si elle le souhaite, où chacune est écoutée dans ses paroles, ses rires, ses pleurs, ses silences, où chacune parle d’elle, de son histoire, de ses histoires, de ce qu’elle souhaite partager. C’est un lieu qui se veut accueillant, bienveillant, tolérant, doux, chaleureux.

Pour vous aider, je partage avec plaisir mes « documents Tentes Rouges » :

  • Le patron pour fabriquer une tente rouge similaire à la mienne (prévoir environ 45€ de rideaux Ikea, 30€ de tonnelle + le fil)
  • Un document « trame » du déroulement d’une tente rouge, à adapter selon soi, ses envies, les personnes présentes sous la tente
  • Le prologue du livre d’Anita Diamant, que l’on trouve selon les éditions au nom de « La tente rouge » ou « La fille de Jacob »
  • Un « rêve éveillé » écrit par Flore -ancienne doula et formatrice partie vers d’autres aventures- ou une « Méditation d’ouverture », dont on peut se servir/s’inspirer en introduction de la tente, avec ou à la place du prologue. On peut également lire d’autres textes ou faire bien d’autres choses en début de tente, à chacune de créer la tente qui lui ressemble… Cette « ouverture » donne souvent le ton/thème de départ de la tente rouge.

Un élément me semble essentiel (car on m’en a fait le retour) : c’est de bien poser les « règles » d’écoute/confidence etc en tout début de séance, cela contribue grandement au sentiment de sécurité, de confiance de chacune et « d’envie » de parler.

N’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions, je suis toujours ravie de parler de ce sujet .

Un grand merci à Dali, qui a eu la magnifique idée de proposer les premières tentes rouges en France lors des Journées des Doulas en mai 2008, qui a été la facilitatrice des deux premières tentes rouges auxquelles j’ai eu la chance d’assister et qui m’a grandement inspirée dans toutes celles que j’ai facilitées à mon tour.